Sainte Clotilde - Réussir ensemble

Retour à l'accueil

Scolinfo

Historique

Notre école est dédiée à Sainte Clotilde, épouse de Clovis et reine de France.

On la découvre sur un vitrail situé au-dessus de l’entrée principale, sur la façade de l’aile sud et derrière l’autel de la chapelle.

Elle a ouvert ses portes en 1933. Les 242 premiers élèves, des filles en grande majorité, âgés de 4 à 12 ans, étaient confiés à des religieuses. Les frais de fonctionnement incombaient aux parents et dans une certaine mesure à la Congrégation. La deuxième année vit l’extension en classes primaires supérieures et l’ouverture d’un internat.

Après la fermeture due à l’occupation et aux bombardements, elle fut organisée progressivement en collège, en lycée puis en section post-baccalauréat. Son effectif ne cessant d’augmenter, l’équipe enseignante s’étoffa de laïcs.

Le bâtiment fut agrandi par la construction du « Pavillon » (1952), agrémenté d’une piscine aujourd’hui hors d’usage (1962), doté enfin d’un restaurant scolaire (1972). Entre-temps (1961), la loi Debré avait déchargé les parents d’une partie des frais. Par un Contrat d’Association, formule choisie par la plupart des Écoles Libres d’Alsace, l’État prenait en charge la rémunération des enseignants et versait une contribution forfaitaire par élève et par an.

En 1966, l’Enseignement Privé ayant décidé de spécialiser les établissements pour une meilleure efficacité, Ste Clotilde s’orienta définitivement vers l’enseignement technique dont elle avait fait le choix depuis 1952.

L’école fut réduite à cette date à 5 classes primaires et 3, puis 4 classes maternelles, dont une de tout-petits, toutes mixtes à partir de 1973, sous la houlette d’une directrice spécifique. L’impact de mai 68 donna lieu à la création du Conseil d’Établissement réunissant parents, enseignants et élèves. Le Conseil d’école a été instauré en 1980 en collaboration avec l’Association des Parents d’Élèves (APEL) officiellement créée en 1951.

Les anciens se souviennent avec émotion de la cornette des religieuses, de la blouse d’uniforme, bleue pour les grands, rose pour les petits, des récompenses sous forme de bons-points, Croix et Tableau d’Honneur, de la distribution des Prix en fin d’année ou celle de bonbons le jour de la Ste Clotilde, des processions pour célébrer le Sacré-Coeur, des adorations du 1er vendredi du mois, des expositions de travaux d’élèves, de la fête scolaire du jour de l’Ascension.

A présent, les écoliers connaissent  la semaine de 4 jours, les classes de découvertes, des cours d’allemand et de musique, des ateliers extra-scolaires. Ils se documentent à la BCD, empruntent des livres à la bibliothèque, rédigent un journal (Ste Clo Infos), ont accès à une salle Informatique du Lycée, siègent au conseil d’élèves, préparent la fête de l'école au mois de juin.

Quelques temps forts religieux sont l’occasion de célébrations.

La coexistence avec les lycéens a été rendue possible grâce à la bonne volonté de tous.

Petite structure intime et familiale, «notre» École n’est pas seulement une école de quartier, c'est une école que l'on choisit de fréquenter et on y vient (et revient) parfois de loin !

 

Découvrez l'histoire des Sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé :